Source Berthelier  Century Flyer

Le Mont-Saint-Michel au péril de l'homme

le Siècle volage présente :
Le Mont-Saint-Michel au péril de l’homme
de Germaine Wecker (biographie)
suivi du
Guide de survie du miquelot
esquisse d’un Guide de la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel
par Bernard Dujardin (biographie)

Langue pavillonb pavillonf pavillonl Language

« Le Mont-Saint-Michel au péril de l’homme », outre les perspectives historiques nouvelles que cet essai ouvre sur le monument médiéval le plus visité d’Europe, est un regard original à double titre : l’impertinente pertinence de l’analyse ; l’œil neuf d’une étrangère (la littérature sur le Mont-Saint-Michel est pauvre en ouvrages féminins et rare en ouvrages étrangers).
Désamorçant les mythes apocalyptiques des traversées de la baie, « Le Guide de survie du Miquelot » permet aux pèlerins d’envisager une approche pédestre de la Merveille par la voie nord.

ESSAI & GUIDE
336 PAGES | 19 €
Paru le 24 avril 2015
ISBN : 978-2-9549511-0-2

Bonnes feuilles
Table des matières - Lire quelques extraits :
- au péril des...
- au péril des hommes du parti de la terre
- au péril des hommes du parti de la mer
- guide pour le miquelot
Référence : Revue Maritime 2010/11

Où acheter ce livre ?

Sinon comment

Commander ce livre ?

Contact


Contact presse

Contact libraires

Actualités du Mont-Saint-Michel éclairant l’analyse faite par Germaine Wecker

« Le Guide de la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel »
Version étendue du « Guide de survie du Miquelot », bientôt disponible en livre électronique pour un prix de 2,99 €.
L’extrait en ligne ci-dessous de ce guide s’exerce à expliquer les phénomènes hydrauliques autour du Mont-Saint-Michel :

L’annexe en ligne du « Guide de la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel »
donne pour les années 2016 et 2017, le calendrier et les horaires des encerclements du Mont-Saint-Michel par la marée.
Vous pouvez télécharger ces horaires pour les imprimer.
Bonne traversée !

Un complément utile :
par Marius Dujardin (1882-1968)

Marius Dujardin rapporte que, dans le Bulletin du Bibliophile, n° 2 de 1953, M. Jean-Pierre Seguin, bibliothécaire et historien de l’art français, a dénombré une quinzaine d’éditions diverses de livrets de miquelots, la plus ancienne datant de 1604. C’est celle du frère François Feuardent. L’édition originale est disponible en ligne à la Bibliothèque nationale. Le Siècle volage en publie deux éditions, un fac-similé électronique de l’original en accès libre recomposé en son état d’origine avec les moyens les plus modernes de l’édition et de la typographie, conservant l’exacte reproduction du texte en le nettoyant des injures du temps et des malfaçons de l’imprimerie encore balbutiante de la fin du XVIe siècle, et une adaptation en langue française du XXIe siècle par Germaine Wecker en complément au
« Guide de la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel ».

Chronique littéraire

Une succession de tableaux colorés et vivants

C’
est un peu à l’image de Giotto, qui enseignait aux foules, l’histoire de saint François, sur les murs de la chapelle Sainte-Claire à Assise, fresques colorées contant les différentes étapes de sa vie, que Germaine Wecker, auteur du « Mont-Saint-Michel au péril de l’homme » nous entraîne sur les traces historiques de ce monument exceptionnel. Notons que le Mont, au Moyen Âge, fut couramment appelé « Mont-Saint-Michel au péril de la mer ».
Telle une bande dessinée, elle nous relate, à l’aide d’une succession de tableaux colorés et vivants qui en sont ses chapitres, l’histoire de ce Mont, unique dans la chrétienté, merveille universelle.
L’ouvrage est plutôt destiné à un public féru d’histoire et c’est avec brio que l’auteur traite des tourments rencontrés par l’édifice depuis sa construction jusqu’à nos jours. En bon Pasteur, Germaine Wecker, nous entraîne à travers l’histoire de la Chrétienté et celle du Mont, intimement liées. Elle pose un regard original, curieux, savant et désabusé sur les derniers avatars de son histoire, au moment où les travaux titanesques de désensablage de sa baie se terminent, peut être avec une pointe de moquerie quant aux présomptions de l’Homme face à la nature.
Ce bel ouvrage est accompagné d'un « Pratique de la Baie » rédigé, non sans humour, par Bernard Dujardin démasquant les mythes apocalyptiques de la traversée de la Baie. Il permet ainsi au Miquelot - nom donné au pèlerin qui s’engage sur la route du
Mont-Saint-Michel - d’envisager une approche de la Merveille, à pied et en toute sécurité.

Anne Maignejanvier 2016

MontAnneMaigne

Lu dans la presse

Un livre sur le Mont-Saint-Michel dédié aux pèlerins

« L
e Mont Saint-Michel au péril de l'homme »
est un essai écrit par Germaine Wecker, une ingénieure luxembourgeoise passionnée par les liens entre la religion catholique et le monde. Dans cet ouvrage
qu’elle dédie aux pèlerins, elle choisit de traiter l’histoire du Mont à travers différents aspects : celui des femmes, celui de la guerre, celui de la religion.
En plus de détails historiques, le livre fourmille d’anecdotes relatives à ce trésor d'architecture. Il est aussi complété par « le Guide de survie du Miquelot », de Bernard Dujardin, qui communique ses conseils à ceux voulant entreprendre la traversée de la baie.
Le Mont Saint-Michel au péril de l'homme, Germaine Wecker, éditions Century Flyer, 336 pages. Tarif 19 €.

Ouest-France16 juillet 2015 OuestFrance

Chronique littéraire

Un livre passionnant et à contre-courant

I
l faut une solide confiance en soi pour écrire aujourd'hui un livre de 300 pages, sans images ou presque, consacré à l’histoire du Mont-Saint-Michel. Le sujet a été mille fois étudié et l’auteur(e) reconnaît, bien sûr, l’existence d’une « littérature ô combien féconde sur la construction multiséculaire du Mont ». Notre étonnement s’accroît quand nous apprenons que l’auteur(e) est à la fois femme, ingénieur(e) et luxembourgeoise, trois titres qui n’évoquent a priori ni le Mont, ni les Saints, ni l’Archange. Germaine Wecker, passionnée par les relations entre le catholicisme et le monde, se lance à la recherche des liens entre le spirituel qu’elle invoque et le temporel qu’elle observe. Elle se dit fascinée par tout appel au pèlerinage et dédie son livre « au pèlerin, le grand oublié du XXIe siècle ».
S’il est de bon ton aujourd'hui d’admirer le nouvel accès terrestre au Mont et le « rétablissement de son caractère maritime », l’auteur(e), écrivant à contre-courant, souhaite déclencher le «arétablissement de son caractère spirituel ». Le Mont-Saint-Michel n’est-il pas l’un des plus anciens sanctuaires de la chrétienté ? …cité par La chanson de Roland et nommé plus tard La Jérusalem de l’Occident.
Germaine Wecker n’a pas choisi de dérouler une histoire scolaire, chronologique, du début à la fin du livre, mais plutôt de survoler plusieurs fois les époques passées en les articulant autour d'une douzaine de thèmes originaux : le rôle des femmes, celui des hommes de lettres, des hommes de guerre, des hommes de peine, etc. Dans chaque chapitre, elle met en valeur des réflexions, des anecdotes, des citations rares, fouillées, qui stimulent l’enthousiasme du lecteur ; spécialement sur la beauté architecturale et le rôle des « hommes de l’art ».
L’éditeur lui-même s'est pris au jeu et a ajouté à la fin du livre mille conseils pratiques (et savants) pour que les « miquelots », pèlerins d’aujourd’hui habillés d’un nom d'autrefois, apprennent à traverser la Baie sans se fier uniquement à internet.
Pour conclure, le lecteur reviendra au titre du livre où s’affiche « le péril de l’homme ». Pourquoi ? Pour permettre d’opposer le Mont menacé par le visiteur, le touriste, l’homme sans foi et le Mont sauvé par le miquelot, le pèlerin, l’homme de foi.

François Simon, paroissien (Carolles - avril 2015)

Source Century Flyer

Note de lecture
0
D
e toute la littérature récente sur le Mont-Saint-Michel, l’ouvrage de Germaine Wecker est sans conteste le plus achevé. Il s’inscrit dans la veine de l’Histoire générale de l’abbaye du Mont Saint-Michel au péril de la mer de dom Jean Huynes (1638), des Merveilles du Mont Saint-Michel de Paul Féval (1879), du Mont-Saint-Michel, histoire et archéologie de l’origine à nos jours de Germain Bazin (1933) et du Millénaire monastique du Mont-Saint-Michel, ouvrage collectif (1967-1993).
Au moment où se terminent en ce début du vingt et unième siècle, les travaux les plus grotesques que ce rocher aura connus en seize cents ans, l’auteur s’efforce de faire le point avec une pétillante rigueur intellectuelle sur les avatars qui font le passé et l’actualité de ce monument. Monument unique de la chrétienté, monument unique au Monde au point qu’il lui est donné depuis cinq siècles le nom de Merveille, Merveille de l’Occident, seule construction reconnue digne de succéder aux « Sept Merveilles du Monde » de l’Antiquité.
L’auteur oriente successivement son regard sur chaque tournant et sur chaque tourment que l’homme a imprimés au Mont-Saint-Michel. Tantôt la folie de la foi bâtit l’objet d’art le plus accompli ; tantôt la sagesse de la décision politique ou de l’expertise scientifique conduit aux aberrations les plus scandaleuses : aménager un sanctuaire en prison ; ou les plus ridiculement ruineuses : rétablir le caractère maritime psychédélique d’une baie à marées.
Si Germaine Wecker n’est pas tendre avec les périls inutiles, elle connaît les limites de tout exercice de l’esprit critique : « Écrire sur le Mont-Saint-Michel conduit immanquablement à des querelles byzantines. Rien que de normal. Saint Michel est un archange d’origine orientale au sexe improbable. Celui qui ose émettre une opinion personnelle sur ce temple voué à la dévotion de l’archange, risque d’avoir contradicteurs et polémistes sur le dos. » À toute chose, malheur est bon, au Mont-Saint-Michel, notamment : « Et je me plais à rêver. Un jour, les touristes auront définitivement fui le Mont devenu inaccessible à leurs désirs, avec ses parkings continentaux, ses navettes auto- et hippomobiles et leurs croisements incertains sur un pont passerelle dont le destin attendu est d’être emporté tôt ou tard par une tempête tsunamique. Les économies des contribuables n’auront pas été investies en vain. Rendons grâce au péril de l’homme ! Miracle ! Le Mont retrouvera sa vocation première. Suivant une pratique bien rodée dorénavant, la République fera acte de repentance pour le vol d’objets sacrés, pour la saisie sans indemnité non motivée de l’abbaye, pour les septembrisades de réfractaires. Elle restituera aux fidèles cette abbaye mal acquise devenue patrimoine national bien mal géré dans le désordre d’idéologies emportées au gré de politiques sans finalité. Un Parlement votera une loi de laïcité des plus brèves : « Article 1 : Rendons à Dieu ce qui est à Dieu. » Alors l’abbaye redeviendra un sanctuaire pour les pèlerins venus chercher la clé du paradis. »
Germaine Wecker a sollicité un pratique de la baie, Bernard Dujardin, pour compléter sa démarche : « Le Guide de survie du miquelot du présent ouvrage, il l’a rédigé pour ses amis proches. J’ai insisté pour l’inclure dans ce livre. Que l’accès au Mont soit rendu facile à tout pèlerin de bonne volonté, tel est également son objet. »
Le Mont-Saint-Michel au péril de l’homme a toute sa place dans une bibliothèque. Dans la mienne, Wecker se tient aux côtés de Sophocle, Sénèque, Paul, Boèce, Pisan, Cervantès, Shakespeare, Simplissimus, La Fontaine, Diderot, Baudelaire, Dostoïevski, Flaubert, Weil, Arendt, Perec, Soljénitsyne, Girard, Muray… Je n’hésite pas une minute à faire courir au Mont-Saint-Michel un dernier péril, le péril des femmes de lettres et des hommes de littérature. Ne serais-je pas crédible ?

H. Vernier, anthropologue (Vernon - août 2014)

Source Century Flyer

Le Mont-Saint-Michel au péril de l'homme

logo

Century Flyer® sarl
Collection « Le Siècle volage »

Siège social : 20, rue de l’Armorique - 75015 Paris
Conseil et prestation de services aux entreprises et aux collectivités publiques
RCS Paris 505 342 873 (00013)
© Century Flyer 2016
Couverture de l’ouvrage : tableau de Pierre Berthelier (collection privée M. D.), photographies : A. M., G. W., B. D., tableau de François Dujardin (collection privée A. S.)

Mentions légales - Site Internet garanti sans cookie.

...............................